lundi 23 janvier 2017

Le monde onirique d'Eric Egea

Eric Egea
Photographe autodidacte, Eric Egea a été passionné de photographie dès l’âge de treize ans, avec son premier appareil photo « instamatic ».
Quelques années plus tard il achetait son premier appareil réflex argentique qui devint très vite son indispensable outil de communication.
Il a beaucoup photographié dans les années 80 - 90 et il passait le plus clair de son temps en chambre noire, à voir se révéler ses photos comme par magie. En 2005, il opte pour son premier appareil réflex numérique où la magie du labo se transporte sur un logiciel de retouche devant son ordinateur.
C’est là que sa passion pour la photographie nature a débuté ; Eric Egea veut capter ces lumières, saisir ces minuscules sujets dans leur univers si fascinant et si étrange à la fois.

Tout ceci l’a conduit, il y a quelques années, à partager ces images en les exposant dans différents festivals et notamment au festival de photos et dessins des Pyrénées, au Mas d’Azil,  Festimages Nature à Laval, Namur en Belgique et bien sûr l’incontournable Festival international de photo nature de Montier-En-Der en Haute-Marne.
Certaines de ses photos ont été publiées dans des magazines tels que « Macrophotographie », le magazine macro d’Images & Nature et « Nat’Images » du magazine bien connu « Chasseurs d’images ».
Sa conception de la photographie, de manière générale, consiste à intégrer ses sujets dans un environnement onirique, de façon à laisser place à l’imagination, au rêve. Suggérer plutôt que montrer, on pourrait résumer son approche de la macrophotographie de cette manière, repoussant souvent les limites de la perception.

Son exposition s’intitule « Couleur Macro » (Photographies de fleurs et de gouttes d’eau).
 Pour en savoir plus sur Eric Egea :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire